Publications

Au nom de la démocratie et de la liberté (PDF)
Par Nelson Tardif avec la collaboration de Louise Lafortune, Guy Fortier et Marie-Iris Légaré
Ce texte propose un bref panorama des reculs des droits humains depuis les événements du 11 septembre 2001.

Par Nelson Tardif avec la collaboration de Louise Lafortune, Guy Fortier et Christine Bernier
Après en avoir fait les constats, il semblait qu’on avait tiré les leçons de la crise financière et économique mondiale de 2007-2008. S’est-on acheminé, tel que l'avait laissé entendre certains dirigeants du G8, vers une refonte en profondeur de l’économie capitaliste ? Loin de là…

Par Nelson Tardif
Nous entendons régulièrement parler de privatisation, particulièrement depuis le printemps 2003 alors que le parti
libéral du Québec, sous la direction de Jean Charest, accédait au pouvoir. Au nom de quoi s’entête-t-on à 
emprunter la route des privatisations? Lecture religiologique d'une logique de dépossession du Bien commun.

Par Nelson Tardif
Qu’ont en commun les massacres de civils en Syrie, les travailleur-euse-s licencié-e-s suite à la rationalisation de l’entreprise qui les embauche, les noirs du sud des États-Unis, les femmes du monde entier, les enfants soldats, les personnes vivant dans la pauvreté extrême, les prisonniers d’opinion, les peuples opprimés, etc.?

Par Guy Fortier
La conjoncture économique, politique, sociale, culturelle et ecclésiale du Québec est 
profondément marquée par le contexte mondial de la globalisation néolibérale. Elle constitue la toile de fond essentielle pour relire et comprendre la réalité du Québec.

Par Nelson Tardif
Simone Weil affirmait que «jamais l'individu n'a été aussi complètement livré à la collectivité aveugle, et jamais les [humains] n'ont été plus incapables non seulement de soumettre leurs actions à leurs pensées, mais même de penser».